La location d’œuvres d’art, de nombreux avantages pour les entreprises

La location d’œuvres d’art, de nombreux avantages pour les entreprises

Peu de sociétés savent qu’il est possible de procéder à une location d’œuvres d’art dans un but purement décoratif. Grâce à cette technique, les entreprises pourront entretenir leur image et profiter d’un régime fiscal et comptable avantageux.

La location d’œuvres d’art, qu’est-ce que c’est ?

La location d’œuvres d’art est une technique facile à mettre en œuvre. En effet, une entreprise s’adresse à un professionnel spécialisé afin que ce dernier mette à sa disposition, pour une durée déterminée des œuvres d’art en contrepartie d’une somme bien déterminée.

Le contrat de location permet à une société d’accrocher sur ses murs, que ce soit dans une salle de réunion ou dans le hall ou encore dans les couloirs, différentes œuvres. La durée de cette location varie selon les besoins du locataire. Elle peut atteindre les 6 mois, voire plus. Et comme le propriétaire dispose de plusieurs tableaux ou sculptures dans son catalogue, il est possible de procéder à un remplacement régulier, un service entièrement assuré par le propriétaire.

Une technique permettant de valoriser son image

Louer des œuvres d’art est une solution efficace pour les entreprises qui veulent être à la fois modernes et attractives. Non seulement les locaux seront égayés, mais l’identité de l’entreprise s’affirmera d’elle-même.

L’organisation d’un vernissage est également un moyen de communication et de marketing efficace, surtout si l’artiste créateur des œuvres est présent.

Des avantages fiscaux pour le locataire

La location d’œuvres d’art réduit les dépenses engagées par une société dans la décoration de ses locaux grâce au système d’abonnement. Mais en plus de cela, ce type de contrat réduit les impôts que l’entreprise devra normalement payer, car c’est le régime de droit commun des charges déductibles prévu par l’article 39-1 du CGI qui s’applique.

Une solution qui peut aboutir à un achat

Il peut arriver que le locataire d’œuvre d’art exprime son souhait d’acheter les biens en question. Si un tel cas se présente, l’article 238bis AB du CGI qui dispose que « les entreprises qui achètent des œuvres originales d’artistes vivants peuvent déduire du résultat de l’exercice d’acquisition et des quatre années suivantes, par fraction égale, une somme égale au prix d’acquisition » permet à la société de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Dans la pratique, cette disposition légale a pour conséquence de retrancher annuellement pendant 5 ans 20 % du coût de l’œuvre.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *