Internationaliser son entreprise: comment s’y prendre?

Internationaliser son entreprise: comment s’y prendre?

Réussir à hisser ses activités au niveau international est le rêve de tout dirigeant d’entreprise. Cette position permettra à la structure de saisir les opportunités même au-delà des frontières, de pénétrer de nouveaux marchés, mais également de créer d’autres partenariats.

Aujourd’hui, l’internationalisation présente un autre objectif: l’optimisation fiscale. En effet, en choisissant de délocaliser ses activités ou en s’implantant directement dans un autre pays grâce à l’offshoring, l’entrepreneur peut bénéficier d’une fiscalité nettement plus souple que celle de son pas d’origine. Mais comment réussir à internationaliser efficacement sa société?

L’internationalisation, un choix stratégique

Il faut comprendre que l’internationalisation est un véritable projet d’entreprise (offshore ou non). Pour les grandes envergures, il s’agit d’étendre les activités vers d’autres destinations afin d’accroître le chiffre d’affaires ou pour mieux diversifier ses offres et ses clients.

Dans le cas des entrepreneurs qui sont au tout début de l’aventure entrepreneuriale, c’est un véritable défi (voire un coup de poker) qui, s’ils réussissent, marquera le début d’un grand exploit.

Internationaliser sa société, c’est aussi se démarquer largement de la concurrence en passant pratiquement du statut de follower à celui de leader. Cependant, si l’expérience est très tentante, elle nécessite une grande et longue préparation même pour les hommes d’affaires et les plus aguerris.

Les points-clés à considérer

Afin de bien organiser le plan d’internationalisation d’une entreprise, quelques éléments-clés sont absolument à prendre en considération. Il faut imaginer la scène internationale comme un océan et la société actuelle comme un bateau qui va braver tous les obstacles et affronter le déchaînement des forces de la nature. Sans préparation, il sera difficile de réussir le voyage.

Ainsi, la réalisation d’un business plan sera indispensable. Ensuite, il faudra déterminer les obligations et avantages fiscaux et légaux que présente le pays cible. Et puis, puisqu’il y aura toujours des risques, le mieux serait de les évaluer dès le départ.

Pour finir, il faudra songer à élaborer une stratégie d’entreprise. Pénétrer un marché international et se positionner comme concurrent dans une niche ne sera pas facile. Bien sûr, tout dépendra de la destination choisie et du secteur d’activité de la structure.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *