La délinquance sur les chantiers à Marseille : la nouvelle cible des autorités

La délinquance sur les chantiers à Marseille : la nouvelle cible des autorités

« Si tu ne nous embauches pas, le chantier s’arrête ». Une phrase que beaucoup de responsables de chantiers et de travaux BTP ont entendue ces dernières années. Ceci concerne surtout les quartiers sensibles de la ville où les cas de rackets, de pression à l’embauche ou de menaces sont désormais très fréquents dans la ville.

Les autorités de la ville entendent lutter contre ce phénomène qui prend des proportions inquiétantes dans la ville phocéenne.

Des faits longtemps ignorés par la police

Selon plusieurs témoignages, ce n’est pas la première fois que ces types de pratiques sont dénoncés par les responsables de chantier. Depuis quelques années, c’est une pratique courante dans les quartiers sensibles de la ville. Il faut dire que ceux-ci échappent un peu au contrôle de la police. En effet, ces faits scandaleux sont longtemps passés sous les radars de la Police. Du coup, la plupart des entreprises préféraient acheter leur tranquillité en versant des sommes à des tiers ou en leur donnant du travail. On se rappelle tous de la foreuse qui a été incendiée à Marseille avec un préjudice qui avoisinerait 1 million d’euros.

Trois jours plus tard, la société chargée de la réalisation des travaux reçoit un devis d’une société de gardiennage Marseille qui lui assurait qu’il n’y aurait plus de problèmes de ce genre. D’autres n’hésitent pas à affirmer qu’ils sont responsables de ces incidents et menacent d’agir encore si la police intervenait.

Un rodéo dans un coffre

Un autre cadre de procédé assez semblable : un conducteur de travaux de Marseille avait été face à face avec un habitant d’un quartier sensible qui lui promettait de l’enfermer dans une cave s’il refusait de prolonger son contrat. En effet, les menaces ne sont pas toujours en l’air, car un chef de chantier s’était retrouvé entraîné dans un coffre de voiture pendant des heures. D’ailleurs, depuis quelque temps, les arrestations se multiplient de plus en plus et ces mafias de type italien sont de plus en plus condamnées.

Quelques chiffres noirs de la délinquance

Il faut dire qu’une petite dizaine de policiers ont été choisis pour faire partie du groupe voie publique. Il s’agit d’un groupe doté d’équipements spécialisés et de moyens humains afin de traiter de ces affaires de chantage et de raquette. Pour le moment, deux magistrats ont été nommés dans la ville pour suivre ces dossiers et de nouvelles arrestations devraient survenir très prochainement.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *