Recourir à un commissaire priseur dans l’organisation d’une vente aux enchères

Recourir à un commissaire priseur dans l’organisation d’une vente aux enchères

Doté d’une excellente culture des arts, le commissaire priseur possède plusieurs obligations lors d’une vente aux enchères. Les biens les plus ordinaires, les objets de collection, les bijoux et les meubles figurent parmi les activités effectuées dans son métier. Ces différents objectifs mènent à creuser un peu sur ses principales tâches.

Les rôles d’un commissaire priseur dans une vente aux enchères

Le commissaire priseur met en vente des objets d’art ou des antiquités d’un prix inestimable. La plupart de ces personnes effectuent une double activité. Cette dernière peut être une vente volontaire ou judiciaire.

L’expert gère toute l’organisation des ventes aux enchères. Ses missions commencent par l’examen des biens à céder. Ces expériences professionnelles lui permettent de bien déterminer les valeurs des objets. Après avoir les évalué, il élabore les catalogues de vente à la disposition de la clientèle. Il se charge également d’appeler les personnes susceptibles de s’intéresser aux biens. Cette opération permet  aussi d’établir le juste prix du bien. Il faut mentionner les renseignements exacts et garantir l’authenticité des objets mis en vente.

Lors du jour J, il s’occupe de la vente des articles et de monter les enchères. Les commissaires-priseurs doivent respecter une responsabilité de prudence et de loyauté. Ils sont notamment tenus d’un devoir de conseil, constitué par l’obligation d’informer et d’éclairer les parties.

Les qualités requises pour devenir un commissaire priseur

Les études d’un commissaire priseur s’appuient sur une double étude en arts et en droit. Pour exercer la profession de commissaire priseur, il faut être titulaire d’un diplôme universitaire en droit et en histoire de l’art. Il doit au moins disposer d’une licence dans l’une de ces filières.

Ces cours lui permettent d’avoir une capacité de faire des évaluations et des estimations d’œuvres. Grâce à ces formations exigeantes, il sait également s’informer sur la valeur des objets. Il reste donc en mesure d’expertiser un bien des particuliers ou des affaires juridiques. Ce cursus assure une très grande maîtrise dans l’estimation des valeurs d’un article de qualité.

Comme il s’agit d’un travail en contact avec le public, le professionnel doit avoir un esprit dynamique et sociable. Ces caractères laissent les vendeurs à avoir une certaine confiance envers leurs partenaires.

Pour garantir les ventes, le commissaire doit également disposer d’un ton convainquant pour persuader les acheteurs lors des ventes aux enchères. Il doit avoir une forte capacité d’analyse et  de résistance au stress.

Il est recommandé de faire appel à ces spécialistes pour effectuer toutes les ventes d’une antiquité. Les acquéreurs peuvent bénéficier d’une décote par rapport au prix de marché.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *