Cigarette électronique : les bons gestes à adopter pour un vapotage sans danger

Cigarette électronique : les bons gestes à adopter pour un vapotage sans danger

L’usage de la vaporette ou cigarette électronique est actuellement très répandu. Aussi bien hommes et femmes l’utilisent et bien sûr, toutes les tranches d’âge adulte sont concernées. Rappelons que le vapotage est interdit chez les mineurs. Pour tous ceux qui l’utilisent régulièrement, voici quelques bons gestes à adopter pour que le vapotage reste une activité plaisante.

Bien choisir sa vaporette

Il existe de nombreux modèles de vaporette comme le prouve la dernière nouveauté de cigarette électronique récemment lancée.

Le premier bon geste à adopter pour profiter pleinement du vapotage sera alors de bien choisir sa cigarette électronique. Retenez qu’un utilisateur satisfait est un utilisateur prudent et consciencieux.

Entre la première génération à la toute récente, vous trouverez des modèles de différentes formes, de puissances différentes, de performance différente et même de technologie différente.

Si vous débutez tout juste dans ce domaine, adressez-vous à des enseignes spécialisées qui sauront vous orienter vers le kit qu’il vous faut.

Bien choisir ses e-liquides

Pour produire de la vapeur, l’e-cigarette utilise de l’e-liquide. C’est ce dernier qui, une fois chauffé, va s’évaporer et dégager de la vapeur aromatisée.

Sur le marché actuel, on note également de très nombreuses variétés d’e-liquides en termes de saveur et de composants. Alors que les anciens fumeurs s’orientent naturellement vers les saveurs tabac, mentholées et avec de la nicotine, les non-fumeurs préfèrent des arômes plus gourmands ou fantaisistes comme les e-liquides fruités, chocolatés, épicés, boisés, exotiques, … La saveur dépendra alors du goût personnel de chacun et il en va de même pour la présence ou non de nicotine.

Cette dernière n’est pas systématiquement présente dans les liquides pour cigarette électronique. Seules quelques formules en contiennent et cette tendance est d’ailleurs assez récente. L’ajout de nicotine dans l’e-liquide a été décidé pour mieux aider les fumeurs en période de sevrage tabagique. Comme ces derniers sont accros à cette substance, le fait de vapoter des e-liquides nicotinés s’est avéré plus efficace que d’utiliser des e-liquides qui en sont dépourvus. C’est ainsi que la nicotine a fait son entrée dans l’univers du vapotage.

Il convient néanmoins de souligner que même si le taux de nicotine utilisé dans les e-liquides ne doit pas dépasser les 20 mg/ml, le risque de dépendance demeure. Certes, il est moins élevé que chez la cigarette classique, mais à force de vapoter plusieurs fois par jour des e-liquides à taux de nicotine élevé expose quand même son utilisateur. Ce qui nous amène au bon geste suivant …

Ne pas abuser de la cigarette électronique

Les professionnels le disent : la cigarette électronique est plus saine que la clope traditionnelle. Cela suppose qu’elle nous évite les maladies cardiovasculaires, les maladies pulmonaires et les cancers causés par le tabac.

Toutefois, il ne faut pas négliger la partie comparative de ce fait avéré à savoir « plus saine que la cigarette ». Si on le compare avec la cigarette, le dispositif n’a que des avantages, mais si on le compare avec le fait de ne pas fumer du tout, les opinions changent et pour cause : le manque de recul.

La cigarette électronique peut être considérée comme un dispositif assez récent puisqu’elle ne date que de l’année 2005, du moins en termes de popularisation. En presque 15 ans d’existence, aucune étude n’a encore permis de confirmer qu’elle est nocive ou qu’elle ne l’est pas. Ce que l’on sait, pour l’heure, c’est qu’elle est d’une grande aide dans le sevrage tabagique, qu’elle ne produit pas de goudron, de monoxyde de carbone ou de particules fines et qu’elle n’expose pas les non-vapoteurs à un vapotage passif.

En gros, c’est un appareil à première vue sans dangers, mais il faut quand même rester prudent donc éviter l’abus à plus forte raison si vous utilisez un e-liquide nicotiné.

Dans le cas où vous souhaitez garder la forte teneur, pensez à espacer les fréquences de vapotage ou à réduire, peu à peu, la dose de nicotine.

Vous pouvez également essayer de faire vous-même votre propre e-liquide, pour être pleinement satisfait et ne pas chercher à vapoter plus qu’il ne le faut.

Se renseigner sur son appareil et son e-liquide

Avant d’acheter la vaporette, les e-liquides ou les autres accessoires dont vous pouvez avoir besoin, renseignez-vous sur leur provenance, leur qualité et leurs composants. Il est important de choisir des produits de qualité pour écarter les risques que certains tendent à rattacher au vapotage.

Pour ce faire, optez pour des dispositifs ainsi que des accessoires de marque connue, fournissez-vous auprès d’enseignes spécialisées, achetez des produits fournis avec des étiquettes et qui peuvent être tracés facilement et optez pour des e-liquides dont vous connaissez les composants.

En règle générale, l’e-liquide se compose de glycérol, d’arômes et d’eau, mais certains contiennent, en plus de la nicotine, de l’alcool et de la glycérine végétale. Cette dernière peut entièrement remplacer le glycérol qui a été déterminé comme étant source d’irritations de la gorge, de déshydratation et de sècheresse buccale. Pensez donc à choisir ceux à la glycérine végétale pour écarter ces petits inconvénients.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *