5 conseils pour devenir traducteur financier

5 conseils pour devenir traducteur financier

Aujourd’hui, il existe beaucoup de traducteurs qui ont commencé par la traduction générale avant de se spécialiser dans la traduction financière. Il s’agit d’un domaine à la recherche de bras et dans lequel le salaire est attrayant. Un traducteur financier intervient surtout dans tous les domaines touchant à la finance : les activités bancaires, fiscales et boursières. Alors, pour devenir traducteur financier, voici les 5 conseils à suivre.

1. Se former en traduction et en finance

Pour devenir traducteur financier, il est important de suivre une formation universitaire dans le domaine de la finance. Vous avez surtout le choix entre suivre une formation universitaire en linguistique et en traduction ou encore obtenir un diplôme universitaire dans les différentes matières de la finance. Pour cela, vous pouvez intégrer une école de commerce ou de gestion.

2. Bien maîtriser votre domaine de compétence

Devenir traducteur financier, c’est avoir l’expérience nécessaire pour déchiffrer des rapports de gestion de fonds d’investissement, d’effectuer des analyses boursières ou encore réaliser des études macroéconomiques. En d’autres termes, le traducteur économique est à la fois comptable, assureur et boursicoteur. Pour obtenir les références incontournables dans le monde de la finance, n’hésitez pas à lire Forbes, le Financial Time ou encore le Wall Street Journal.

3. Identifier vos limites et priorités

Pour bien travailler dans le secteur de la traduction financière, il est important de bien identifier vos limites et priorités. Êtes-vous capables d’endosser les différentes responsabilités ? Combien de temps êtes-vous prêt à consacrer à ce métier ? Jusqu’où vous êtes prêt à aller ? etc. Voici autant de questions qu’il faudra vous poser avant de vous lancer dans la traduction financière.

4. Soyez mobile

Il faut le savoir : le monde de la finance est en constant mouvement. Dès lors, des tabloïds aux taux de conversion, il faudra afficher beaucoup d’ambition et surtout ne pas hésiter à vous donner les moyens. Si vous êtes suffisamment ambitieux, vous pourrez facilement travailler pour les grandes institutions financières. Cependant, il faudra penser à changer de région et vous installer là où se trouvent vos activités de traduction financière.

5. Adhérez à des associations de traducteurs

Aujourd’hui, la plupart des entreprises demandant à ce que le traducteur financier fasse partie d’une association reconnue de traducteurs. En effet, il faut dire que ces associations forment le plus souvent des réseaux intéressants qui vous permettent de trouver facilement un emploi. D’ailleurs, le profil de traducteur financier est de plus en plus recherché sur le marché de l’emploi.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *